Wednesday, 29 November 2017 13:32

Rawane DIOP, L'Afrique dans la globalisation

Written by 
Evaluer cet article
(1 Vote)

Rawane DIOP, L'Afrique dans la globalisation : une braderie sans fin. Paris, éditions L’Harmattan, 2017. 241 pages. Prix : 26€.

Par E. VAN SEVENANT

L’auteur s’inquiète (et s’indigne) du pillage que, selon les chiffres qu’il livre à notre attention, l’Afrique subit encore et toujours, à travers l’accaparement des richesses minières, les accords économiques déséquilibrés, la ruine organisée de la paysannerie, les exigences démesurées des institutions internationales, etc.

Il écrit : "Il n’y a aucun ordre, divin ou social, qui prévoit que l’Afrique, malgré ses immenses richesses, reste le continent de la misère, des malédictions chroniques, des guerres, des luttes de succession, des batailles de pouvoir, un continent sous perfusion dont le sort dépend tristement de l’aide internationale, hypothétique, aléatoire et souvent conditionnée à des pratiques obséquieuses. Les peuples doivent renouer avec le contrôle de leurs richesses naturelles et de leurs marchés inondés et dominés par les autres, au mépris des immenses forces de travail." (page 12).

L’auteur évoque donc successivement les lobbies et groupes de pression qui affirment leur puissance face à l’inertie des États, la gestion calamiteuse des ressources publiques, le bradage foncier, l’arnaque économique des multinationales exonérées d’impôts et la confiscation de la légitimité populaire, bref, une panoplie de maux divers dont le continent n’arrive pas à se détacher.

Heureusement des pistes d’éclaircies peuvent être envisagées et l’auteur ne manque pas de citer les réussites constatées aux îles Seychelles, au Ghana, au Botswana et dans d’autres régions encore.  Il appelle de ses vœux une intégration africaine qui pourrait être une alternative à la dépendance actuelle des différents pays  et estime que l’Afrique mériterait largement un siège de membre permanent au Conseil de Sécurité de l’ONU.

Seul bémol dans cette belle analyse, deux parties consacrées à la défense de deux personnages accusés des pires crimes comme Hissène HABRÉ au Tchad et Paul KAGAME au Rwanda dont on se demande pourquoi cela vient s’intercaler dans un discours économique tout à fait pertinent.

 

Nous conseillons donc vivement cette lecture à ceux qui s’intéressent au devenir du continent africain : ils pourront y trouver matière à réflexion et pistes à suivre pour surmonter les difficultés actuelles.

Lu 1455 fois Dernière modification Tuesday, 18 December 2018 15:48
Super User

Nunc dictum rutrum accumsan. Maecenas tempor pellentesque dolor, ut vehicula justo luctus a. Nullam neque nulla, rutrum ac volutpat in, dapibus quis justo. Integer semper faucibus neque, eget rhoncus diam interdum ut. Nulla id ante mauris. Sed eleifend ante eget diam gravida ultrices. Pellentesque sollicitudin nisl vel massa lacinia at dictum quam accumsan.

Laisser un commentaire

Assurez-vous que vous entrez les informations obligatoires (*) l'endroit indique. Code HTML n'est pas autorise.

Bonne Visite

 

L'Africain

Rue L. Bernus 7

6000 Charleroi

+32 71 313 186

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

NEWSLETTER

Bonjour, Veuillez entrer vos données pour vous inscrire à la newsletter.
captcha 
Merci pour votre inscription.