Les cinq doigts de la main

par Maurice BOYIKASSE BUAFOMO

1.   De bons amis

Bokolo ki : ki "puissant redoute l’opprimé, même le tout petit". Le Crapaud, la Mouche, l'Araignée, la Taupe et la Fourmi étaient de bons amis. Et comme ils s'aimaient bien, ils avaient décidé de mettre en commun leurs richesses.

Or, au pays des mille collines, le Rwanda, qu’est-ce qui représente la plus précieuse des richesses ? Comme vous le savez, ce sont les vaches. Mais nos cinq amis, prévoyants, s’étaient aussi répartis les tâches. Ainsi, le Crapaud avait pris la charge de garder les vaches. La Mouche de les piquer pour les faire avancer. L’Araignée, l’artiste, tisserait habilement les routes à emprunter. La Taupe, aveugle, s’adonnerait dans les ténèbres aux besognes souterraines. La Fourmi, quant à elle, s’évertuerait à rassembler les provisions pour la communauté.

2.     Le désastre

Bokolo ki : ki "puissant redoute l’opprimé, même le tout petit"

Un jour, la montagne fut brusquement enveloppée d’un nuage noir et ébranlée de détonations. C’était l’orage. Mais quand il se dissipa, toutes les vaches avaient disparu. Rapidement, Crapaud le berger informa ses amis et associés du désastre. Tous se lamentèrent sur leurs richesses perdues. Alors, l’Araignée dit : "Frères, suivez-moi. Je vais lancer mes fils tressés. Ils formeront une corde. Et cette corde nous conduira d’étoile en étoile, jusqu’au plafond du firmament". Et ils montent sur cette corde, si haut qu’ils arrivent à la voûte céleste. Et cette voûte, dure comme un roc, les arrête. – "À mon tour", dit la Taupe. Aussitôt, elle creuse une galerie où tous s’engagent et aboutissent au royaume de leur ennemi, la Foudre. Hum ! Imaginez la stupéfaction de cette dernière en voyant, dans son inaccessible domaine, ces cinq bestioles du nom de Crapaud, Mouche, Araignée, Taupe et Fourmi.

Mais les usages sont les usages. Les cinq sales bestioles sont des hôtes et il faut bien les recevoir, c’est-à-dire les loger et les nourrir. Alors, ordre est donné d’installer ces chers hôtes. Aussitôt, la Mouche prend son envol, car s’informer est sa passion. Et elle prend place tout en haut du pilier où s’appuie la Foudre. Et ses oreilles enregistrent avec clarté les ordres de la Foudre à ses serviteurs : "Mes hôtes ont faim. Portez-leur des vivres. Mettez-y beaucoup de poison, sauf, naturellement, dans le lait, car ce serait une profanation criminelle". Le lendemain, la Foudre est stupéfaite. Les sales bestioles qu’elle croyait mortes sont là, présentes et pleines de vie. Que fait-elle ? A ses guerriers, elle donne immédiatement ordre d’entourer le campement, de boucher toutes les issues et d’incendier la hutte réservée à ces sales bestioles. La Mouche, consternée, rejoint ses amis et les informe du danger qui les guette. C’est en ce moment que la voix de la Taupe se fait entendre : "Frères, notre situation est grave, mais pas désespérée". Aussitôt, elle commence à creuser et construit une de ces longues galeries dont elle a le secret. Par ce moyen, ses amis s’évadent alors qu’on les croit couchés et en train de rôtir sous les feux. Le matin, la Foudre s’approche du campement. Et horreur ! elle voit le ventru Crapaud qui s’avance et, sans façons, lui cause en ces termes : "Maître, cette nuit, tes guerriers ont incendié notre maison. Où, désormais, dormirons-nous ?" Rends-nous, s'il te plaît, nos vaches pour que nous rentrions chez nous. La Foudre, paralysée de stupeur, mais pleine de fourberie, répond : "Frères, patientez encore deux jours et vous pourrez partir très heureux".

3.   A qui est sans vengeur, on ne fait justice

Bokolo ki : ki "Puissant, redoute l'opprimé, même le tout petit".

La Foudre partie, les amis arrivent à une conclusion. C’est à ce moment que parmi eux une toute petite voix se fait entendre, c’est celle de la Fourmi : "Mes amis, laissez-moi faire, laissez-moi employer mes seuls moyens, c’est-à-dire mes pattes et mes dards".

Alors, à petits pas menus et pressés, la Fourmi avance et arrive chez la Foudre. Elle la trouve endormie et s’introduit dans son énorme oreille. Elle s’y enfonce loin, très loin, et elle mord, elle pique et elle fait du tapage nocturne. La Foudre, réveillée, pousse de tels cris que dans tout le royaume chacun se demande "Qué passa ?Que se passe-t-il ?"

Pendant ce temps, la Foudre continue de se tordre de douleur. Celle-ci est si forte que sa tête est prête à éclater. Mais qui peut la soulager ?Les artistes accourent. Ils ne comprennent rien à ce mal. Les sorciers viennent. Ils ne comprennent rien à ce mal. Les devins se rassemblent. Eux non plus ne comprennent rien à ce mal. Enfin, une misérable petite vieille femme de rien du tout arrive. On s’étonne de sa présence et de son audace, mais elle parle et elle parle bien, clairement : "Oh Foudre, je connais le mal mystérieux qui te ronge. Obéis-moi et tu seras guéri. N’as-tu pas en mémoire le pillage que tu as effectué chez de pauvres gens ?Le jour où tu leur restitueras leurs biens, tes douleurs cesseront". Vaincue par la souffrance, la Foudre s’écrie : "Qu’on appelle ces cinq bestioles infâmes du nom de Crapaud, Taupe, Fourmi, Mouche, Araignée. Que leurs vaches leur soient rendues et qu’immédiatement elles soient chassées de mon royaume".

Fourmi n’en demandait pas davantage. Elle sort de l’oreille de la Foudre et rejoint ses camarades qu’elle met en joie. Leurs vaches leur sont restituées. Mieux, comme le prescrit la loi, ils reçoivent en sus une indemnité pour leurs déboires. Leurs richesses retrouvées, le Crapaud, la Mouche, l’Araignée, la Taupe et la Fourmi prirent le chemin de leur pays, le pays des mille collines.

 

Bokolo ki : ki "puissant redoute l’opprimé, même le tout petit".

Evaluer cet article
(0 votes)
Lu 121 fois

Laisser un commentaire

Assurez-vous que vous entrez les informations obligatoires (*) l'endroit indique. Code HTML n'est pas autorise.

Bonne Visite

 

L'Africain

Rue L. Bernus 7

6000 Charleroi

+32 71 313 186

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

NEWSLETTER

Bonjour, Veuillez entrer vos données pour vous inscrire à la newsletter.
captcha 
Merci pour votre inscription.