Journée "portes ouvertes" CASAFRICA du 1er avril 2017: Discours-programme du Président, Mr Jacques NDONGALA

C’est pour nous un immense honneur et un grand plaisir de vous compter parmi nous en cette journée des portes ouvertes organisée par notre Collectif des Associations Africaines du Centre (CASAFRICA). Merci beaucoup de votre présence et soyez les bienvenus dans cette maison africaine mais multiculturelle en construction.

Distingués invités, Mesdames et Messieurs,

Cette journée "portes ouvertes", n’est pas "un poisson d’avril", mais plutôt une journée de présentation officielle des motivations, des activités et des attentes d’une jeune plateforme associative ambitieuse d’apporter sa contribution à la construction d’une société wallonne multiculturelle.

Permettez-moi, avant toute chose, de vous décrire brièvement, l’historique de CASAFRICA :

C’est depuis 2015 que les associations AMID et VILMO se sont mises ensemble pour créer une plateforme des associations africaines établies dans la ville de la Louvière et dans des communes environnantes de la Louvière.

La principale motivation de ce souhait de regroupement était de réfléchir ensemble sur la plus-value de la communauté subsaharienne dans la ville de la Louvière et ses environs.

A cette réflexion, se sont progressivement joints, Maximilien ATANGANA, l’entreprise Afro Decor de Bruxelles ainsi que plusieurs autres associations reconnues dont LIDA et la Cité des Oliviers ainsi que d’autres associations subsahariennes non reconnues.

Nous tenons particulièrement à souligner et à remercier le CERAIC et la coordination des Conseils Consultatifs et des plateformes associatives du CPAS de la Louvière, qui nous accompagnent depuis le début de nos réflexions jusqu’à ce jour. Merci à vous Jean-François DELIÈRE et Vincent FRETTO pour votre accompagnement.

Cependant, force est de constater que, l’engouement de départ auprès des associations subsahariennes a laissé la place au réalisme en ce qui concerne les actions concrètes de terrain capables d’apporter des réponses aux questions sur la valeur ajoutée des Subsahariens en Wallonie et en Belgique, mais aussi pour déconstruire certains clichés négatifs sur les Subsahariens.

Ces défis opérationnels ont contraint certains participants à se mettre en retrait ou en attente de l’avancement positif de la plateforme qui s’est ainsi constituée autour d’un noyau restreint de départ et qui s’est donné pour mission de circonscrire le cadre de réflexion et d’actions à entreprendre.

Maintenant que la plateforme est juridiquement créée, elle est ouverte à toutes les associations africaines et non seulement subsahariennes, pour autant que ces dernières soient légalement reconnues avec un numéro d’entreprise.

Nous nous imposons cette exigence afin de démontrer notre ferme volonté à œuvrer dans un cadre légal contrôlable et dans une optique qualitative et non quantitative.

Distingués invités, Mesdames et Messieurs,

Rendre visible et durable la plus-value de la communauté africaine subsaharienne est un grand défi dont les enjeux sont selon nous :

1.     L’intégration individuelle ou familiale réussie de chaque migrant d’origine africaine

2.     L’inclusion totale de la communauté africaine subsaharienne dans tous les domaines de vie ici en Wallonie.

Ces deux enjeux constituent donc nos principaux chantiers.

C’est pourquoi, en ce qui concerne l’intégration réussie individuelle ou familiale, nos priorités se portent sur :

1.     L’accompagnement des familles dont nombreuses sont aussi des familles monoparentales

2.     L’encadrement de la jeunesse, qui, dans deux voire dans trois générations, pérennisera cette plus-value que nous contribuons à créer. A ce sujet, une attention particulière sera accordée à l’accompagnement et à l’encadrement des jeunes aux niveaux des familles, des écoles et dans leur vie professionnelle.

S’agissant de l’inclusion communautaire dans toutes les sphères de vie ici en Wallonie, nos priorités se portent :

1.       Sur l’inclusion interculturelle afin de vivre en harmonie avec toutes les communautés

2.       Sur l’inclusion citoyenne, afin de s’impliquer et de vivre comme tout citoyen de cette région, ayant des droits et des obligations

3.       Sur l’inclusion économique, afin d’avoir accès à des emplois décents et non seulement ceux moins qualifiés. Notre ambition est aussi d’être une communauté entreprenante et créatrice des emplois durables.

4.       Sur l’inclusion politique, afin de contribuer aux prises de décisions politiques qui impliquent et concernent toutes les communautés

5.       Sur l’inclusion sociale, afin de contribuer à la mise en place des politiques sociales équilibrées et adaptées à toutes les communautés. A cet effet, une attention particulière sera accordée à toutes les sortes de discriminations.

Distingués invités, Mesdames et Messieurs,

Présentement, l’Europe en général et la Belgique en particulier, sont confrontées à une grande crise migratoire, qui suscite des craintes sociales et des débats passionnés au sein des populations. Il est donc important que nous réfléchissions tous, pas seulement sur les conséquences locales qui nous touchent en Europe, mais aussi sur les causes dans les pays de provenance des immigrés.

Or, en ce qui concerne la massive et dramatique migration des jeunes Africains vers l’Europe, elle est davantage consécutive de l’injustice sociale et économique, de la mauvaise gouvernance, des guerres et des catastrophes naturelles qui affectent plusieurs pays africains.

Ainsi, confrontés à l’exclusion sociale et économique dans leurs propres pays, les Africains cherchent ailleurs de meilleures perspectives d’avenir pour eux-mêmes, leurs familles et leurs communautés.

L’une des conséquences sociales en Europe est la grande précarité dans laquelle vivent de nombreuses familles de la diaspora subsaharienne qui manifestent leur solidarité en répondant aux nombreuses demandes sociales, souvent urgentes, faites par leurs familles restées en Afrique.

Par ailleurs, alors que la majorité des spécialistes mondiaux affirment que c’est l’Afrique qui est maintenant l’une des locomotives de la croissance économique mondiale, pour de nombreux jeunes Africains, cela ne se traduit pas encore concrètement dans des faits. Leur vie quotidienne en ce qui concerne leur accès à des emplois stables et à des revenus réguliers reste inchangée.

CASAFRICA, s’engage donc, à accompagner ses membres qui contribuent à l’amélioration des conditions de vie en Afrique afin d’y créer de meilleures perspectives et opportunités d’avenir pour les jeunes.

Ceci permettra par la même occasion de combattre la grande précarité dans laquelle vivent les migrants africains ici en Wallonie. De même, l’amélioration des conditions de vie en Afrique contribuera à la sédentarisation des jeunes dans leurs pays qui ont besoin de les impliquer dans leur programme de développement et d’émergence de l’Afrique.

Distingués invités, Mesdames et Messieurs,

Le plan d’action que je viens de vous décrire démontre la volonté et la détermination de CASAFRICA à contribuer à l’inclusion de la communauté subsaharienne locale et parvenir ainsi, à une harmonieuse cohésion sociale avec toutes les autres communautés locales.

Cela implique aussi, une sincère collaboration avec les autorités politico-administratives locales afin qu’ensemble, nous parvenions à résoudre les préoccupations et les défis auxquels nous sommes tous confrontés et qui nous concernent tous.

A vous autorités politiques et administratives et à vous, toutes les institutions publiques et privées présentes en Wallonie, nous tendons notre main, pour un partenariat durable, empreint de respect mutuel et de confiance réciproque.

Nous vous assurons de notre part, des liens de partenariats "gagnant-gagnant" pour nos structures respectives. CASAFRICA s’engage à vous rendre compte de tout soutien financier, matériel, moral, administratif et technique que nous attendons et recevrons de vous. Ce même devoir de redevabilité s’applique aussi vis-à-vis de ses membres et bénéficiaires.

Nous sommes convaincus que c’est dans la complémentarité que nous parviendrons à bâtir des communes wallonnes dans lesquelles s’impliquent toutes les communautés ainsi qu’à faire de la riche Afrique un ‘ELDORADO’ pour les futures et présentes générations de l’Afrique, et pourquoi pas aussi celles de l’Europe.

C’est dans cette vision d’un présent et d’un avenir optimiste que je vous souhaite une fructueuse visite de nos activités ainsi qu’une bonne dégustation du verre de l’amitié.

Je vous remercie.

 

Pour voir les photos, cliquez ici

 

Evaluer cet article
(0 votes)
Lu 130 fois

Laisser un commentaire

Assurez-vous que vous entrez les informations obligatoires (*) l'endroit indique. Code HTML n'est pas autorise.

Bonne Visite

 

L'Africain

Rue L. Bernus 7

6000 Charleroi

+32 71 313 186

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

NEWSLETTER

Bonjour, Veuillez entrer vos données pour vous inscrire à la newsletter.
captcha 
Merci pour votre inscription.