Vingtième anniversaire de l'assassinant de
Mgr Christophe MUNZIHIRWA MWENE NGABO 
(01/01/1926-29/10/1996) 

Par Jean NYEMBO, sj
Commission Foi et Promotion de la Justice

Bien chers amis dans le Seigneur,

Paix à vous !

Nous célébrons aujourd'hui, 29 octobre 2016, le vingtième anniversaire de l'assassinat de notre frère, pasteur de l'Eglise de Bukavu, Mgr Christophe MUNZIHIRWA MWENE NGABO. Mzee, comme nous l'appelions respectueusement et affectueusement, est mort sur le champ de batailles, la croix à la main comme seule arme qu'il possédait.

Croix : arme d'espérance. La première inspiration et la force de Mzee venaient de son Seigneur Jésus Christ qui ne cessait de lui souffler à l'oreille: "Heureux les artisans de la paix : ils seront appelés fils de Dieu. Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le royaume des cieux est à eux !" (Mt, 5, 9-10)

Croix : arme de persévérance. Les forces de combat de Mzee ne venaient pas de son endurance testée au début des années soixante-dix quand il se fit enrôler dans l’armée par solidarité aux étudiants de l’université nationale. Ses forces lui venaient de la contemplation du Christ crucifié qui l’avait déjà prévenu : "si l'on traite ainsi le bois vert, qu'adviendra-t-il du sec"? (Lc 23, 31) et "qui met la main à la charrue et regarde en arrière n'est pas fait pour le royaume de Dieu." (Lc 6, 62). Quand le Seigneur lui annonçait ce qui l’attendait ("vous serez haïs de tous, à cause de mon nom", Mt 10, 22). Il le rassurait en même temps : "celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé." (Mt 10, 22). La force est dans le nom du Christ. Saint Paul rappelle : "ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse. " (2 Tim 1, 7).

La croix à la main, Mzee avançait vers ses bourreaux car il avait foi en son Maître et Seigneur qu’il servait avec un cœur tout donné, tout offert.

Il savait que le combat pour la justice qu’il menait n’était pas vain. Pour beaucoup en ce temps-là comme pour beaucoup encore aujourd’hui (vingt ans après), la situation est désespérée : qui peut arrêter les massacres, les vols, les viols, les pillages sauvages, le trafic humain honteux, l’exploitation ridicule des faibles, le mensonge dégradant, les agressions, les enlèvements, les destructions méchantes, etc. ? Comme le psalmiste, Mzee pouvait se demander, en posant son regard sur tout le drame humain qui l’entourait : d’où me viendra le secours ? C’est avec raison que le psalmiste suggère : le secours me viendra du Seigneur qui est et reste le Maître et qui a fait le Ciel et la Terre.

La 32e CG nous rappelait déjà que, aujourd’hui, "la mission de la Compagnie est un service presbytéral de la foi : une tâche apostolique visant à aider les hommes à s'ouvrir à Dieu et à vivre selon toutes les exigences et appels de l'Evangile. Or l'existence selon l'Evangile est une vie purifiée de tout égoïsme et de toute recherche davantage propre comme de toute forme d'exploitation du prochain... " En donnant sa vie pour ses frères et sœurs, Mzee Christophe montrait que la vie du chrétien était appelée à dépasser le niveau de louange personnelle pour s’abandonner dans un élan de service et de sacrifice par amour pour Dieu et pour les humains.

Qu’en cette occasion du vingtième anniversaire de l’assassinat de Mzee Christophe nous posions encore un regard sur la situation de notre pays aujourd’hui et que nous nous demandions si dans nos différents ministères nous répondons à l’appel du Maître et Seigneur qui nous veut à son service pour la propagation de la foi et la promotion de la justice pour tout être vivant.

 

Monseigneur Christophe MUNZIHIRWA, Serviteur de Dieu, intercède pour la RD Congo  !

Evaluer cet article
(0 votes)
Lu 885 fois

Laisser un commentaire

Assurez-vous que vous entrez les informations obligatoires (*) l'endroit indique. Code HTML n'est pas autorise.

Bonne Visite

 

L'Africain

Rue L. Bernus 7

6000 Charleroi

+32 71 313 186

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

NEWSLETTER

Bonjour, Veuillez entrer vos données pour vous inscrire à la newsletter.
captcha 
Merci pour votre inscription.