Stefaan MARYSSE et Jean OMASOMBO TSHONDA (sous la direction de), Conjonctures congolaises 2014. Politiques, Territoires et ressources naturelles. Changements et continuités. Tervuren, MRAC et L'Harmattans, 2015. Cahiers africains n° 86, 2015. 309 pages.

par Modeste WASSO

Ce volume 86 que la bibliothèque du CACEAC a reçu fait partie des publications des Cahiers africains/Africa studies (anciens "Cahiers du CEDAF"). Il contient, comme les volumes précédents, plusieurs études réalisées par des chercheurs chevronnés, belges et congolais, qui ont pour terrain de recherche l'Afrique centrale, plus particulièrement la RD Congo.

Les auteurs, une vingtaine, partent tous d'un constat : des changements réels sont en train de se réaliser en RD Congo. Ces transformations sont visibles dans le domaine de l'économie et de la gouvernance. La RD Congo a renoué avec la croissance économique ; sur le marché libre, le taux de change est resté relativement stable, une première depuis l'indépendance ; par rapport à l'étranger, l'entrée des devises est en équilibre avec les sorties. Le moteur de cette croissance est le secteur minier libéralisé ; il a attiré des entreprises internationales de toutes les origines. Les progrès, appuyés par l'UE, se manifestent également dans d'autres domaines tels que l'introduction du payement électronique, la communication et la construction qui ont pris de l'ampleur.

Cependant, ces progrès atteignent peu tout le pays : dans son ensemble, la société demeure encore enclavée par manque de communications, d'approvisionnements en énergie et d'infrastructures de base. C'est à ce niveau d'ailleurs, que se situe la fragilité des transformations constatées. Celles-ci restent tributaires de la demande étrangère avec trop peu de retombées sociales à l'intérieur du pays. Une donnée centrale qui témoigne, à la fois, du succès et des limites du modèle de croissance actuelle.

La question de fond que posent les auteurs de ce volume consiste à savoir si les changements actuels marquent une rupture durable avec le passé ou s'il s'agit d'un phénomène superficiel. La réponse dépendra de l'évolution politique du pays notamment des perspectives électorales qui s'annoncent et de la fin du mandat du Président Joseph KABILA.

Les résultats de leurs investigations sont répartis en deux parties : changements et continuités entre la deuxième et la troisième république.

La deuxième partie, sous-titrée "Ressources naturelles", rassemble de nombreux sujets tels que le développement agricole, les hydrocarbures, la problématique des concessions forestières, la viabilité économique de l'exploitation artisanale de l'or au Sud-Kivu, les forces armées, etc.

Le volume se termine par un chapitre "Chroniques politiques" qui cherche à rendre compte de la fièvre électorale qui s'empare du pays.

Comme on peut le constater, les chercheurs, doctorants de toutes les disciplines des sciences humaines, politique, économie, sociologie, démographie seront largement servis dans ce volume.

 

 

Evaluer cet article
(0 votes)
Lu 2161 fois

Laisser un commentaire

Assurez-vous que vous entrez les informations obligatoires (*) l'endroit indique. Code HTML n'est pas autorise.

Bonne Visite

 

L'Africain

Rue L. Bernus 7

6000 Charleroi

+32 71 313 186

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

NEWSLETTER

Bonjour, Veuillez entrer vos données pour vous inscrire à la newsletter.
captcha 
Merci pour votre inscription.