Carine GEERTS,

Mundélé. Les Éditions Brumerge (http://les-editions-brumerge.wifeo.com), 2008. 165 pages.


Voici une lecture facile, ouverte à tous et dans laquelle tout un chacun y trouve un intérêt et une réflexion. L'ouvrage aborde une vision de la société belgo-congolaise des années 30 mais amène aussi le lecteur à se poser des questions quant à l'opportunité de l'intrusion brutale et destructrice de certains missionnaires blancs dans les croyances et habitudes de vie du peuple pygmée.

 

C'est le récit fictif d'un jeune Belge parti, en tant qu'agent territorial, découvrir une terre et une culture nouvelles à ses yeux. Après une rapide adaptation et son sens des valeurs se transformant, il devient bien plus proche des autochtones que de ses confrères belges, faisant, pour faire simple, "parler son cœur" plutôt que son ascension sociale ou professionnelle.

C'est ainsi qu'il sera amené à approcher un peuple pygmée, les Babingas, vivant très reculés dans la brousse et pratiquement méconnus des coloniaux. Malgré l'opprobre de ses compatriotes, il finira par devenir l'un des leurs, épousant leur mode de vie et leurs croyances, allant jusqu'à abandonner travail et relations pour l'amour partagé avec une jeune Pygmée, en bref l'aboutissement à une pleine sérénité. Leur  histoire finira tragiquement par un massacre et lorsqu'il sera renvoyé, contraint par ses pairs à regagner définitivement la Belgique, c'est un homme déchiré, blessé, voire détruit qui reviendra. Pour lui, le début de l'exil...

Françoise VERGEZ

Evaluer cet article
(0 votes)
Lu 1460 fois

Laisser un commentaire

Assurez-vous que vous entrez les informations obligatoires (*) l'endroit indique. Code HTML n'est pas autorise.

Bonne Visite

 

L'Africain

Rue L. Bernus 7

6000 Charleroi

+32 71 313 186

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

NEWSLETTER

Bonjour, Veuillez entrer vos données pour vous inscrire à la newsletter.
captcha 
Merci pour votre inscription.