newsletter à venir

  • La liberté intérieure comme fruit du discernement spirituel. Tentative d’un portrait spirituel du serviteur de Dieu Mgr Christophe MUNZIHIRWA, archevêque de Bukavu (1926-1996) 

    Thèse doctorale soutenue par le Révérend Père  Rigobert KYUNGU SJ, le 30 juin 2020, à l'Université Grégorienne de Rome.

    Un évènement joyeux après celui des ordinations presbytérale et diaconale des Pères Eric KAMBALE et Stanislas KAMBASHI, le samedi 27 juin 2020.

    L’auditoire ne devant contenir qu’un nombre réduit de participants suite aux restrictions liées à la crise sanitaire en cours, ladite soutenance s’est faite en mode semi publique. Néanmoins, la retransmission en direct sur YouTube a contribué à élargir l’audience.

    De quoi a-t-il été question dans cette thèse discutée en vue de l’obtention du titre de docteur en théologie spirituelle ? La recherche a porté sur la figure du serviteur de Dieu Mgr Christophe MUNZIHIRWA SJ, mort martyrisé le 29 octobre 1996 à Bukavu, et dont la cause de béatification avance à grands pas.

     

    Pour s’engager dans cette "aventure", l’auteur de la thèse a été motivé entre autres par le témoignage de vie de l’ancien archevêque de Bukavu. Ce dernier, à travers son engagement aussi bien sociopolitique que pastoral, a laissé des traces qui méritent d’être mises en évidence. Une autre motivation est le discernement spirituel qui caractérisait ce serviteur de Dieu. C’était, souligne le Père KYUNGU, un homme dont le discernement spirituel était au cœur de ses actions dans sa vie d’africain, de prêtre jésuite et d’évêque.

    La thèse porte le titre de "La liberté intérieure comme fruit du discernement spirituel. Tentative d’un portrait spirituel du serviteur de Dieu Mgr Christophe MUNZIHIRWA, archevêque de Bukavu (1926-1996)". Elle s’articule sur six grands chapitres. Dans un premier moment, l’auteur décrit la région des Grands-Lacs dans laquelle est né et a œuvré Mgr MUNZIHIRWA. Une description qui prend en compte la période trouble du génocide au Rwanda en 1994, mais aussi la guerre au Congo en 1996, dite la guerre de libération, ayant occasionné la chute du Maréchal MOBUTU, après 32 ans de règne.

    En second lieu, l’auteur dresse une biographie de l’ancien archevêque de Bukavu, depuis sa naissance à Burhale dans le Bushi, jusqu’à son ordination épiscopale inclusivement. Cette biographie se veut suffisamment fouillée, dans le but de contribuer à l’avancement du procès de béatification du serviteur de Dieu.  Le troisième chapitre couvre le ministère épiscopal du prélat à Kasongo où il est resté 8 ans. L’auteur a voulu mettre en exergue ces années qui sont souvent oubliées dans beaucoup de biographies. Le quatrième chapitre développe l’étape de Bukavu où Mgr MUNZIHIRWA a exercé son ministère épiscopal de manière très intense pendant deux ans, dans le contexte de guerre et ce, jusqu’à son martyre. Ici, l’auteur discute aussi la question du martyre " in odium fidei ". 

    D’autre part, la dissertation comprend une partie analytique qui scrute la figure de Mgr MUNZIHIRWA à partir de son enracinement dans la culture africaine, entre autres. Ainsi, le cinquième chapitre analyse-t-il 55 proverbes utilisés par Mgr MUNZIHIRWA, en les insérant dans les genres poétiques de la littérature orale africaine.  Pour notre auteur, Mgr MUNZIHIRWA a montré que l’Afrique est riche et que ses richesses culturelles ne peuvent être balayées ni abandonnées comme si elles n’étaient pas importantes. L’attachement à sa culture a aidé Mgr MUNZIHIRWA à intérioriser, ou mieux, inculturer non seulement l’évangile, mais aussi la spiritualité ignatienne au point de faire de lui un homme à la fois "entièrement africain et entièrement jésuite". L’auteur démontre donc que la culture africaine et la spiritualité ignatienne convergent harmonieusement dans la personne de Mgr MUNZIHIRWA. Enfin, au sixième chapitre, le discernement apparaît comme un thème clé dans la discussion, puisque, selon l’auteur, il constitue un outil efficace utilisé par le serviteur de Dieu tout au long de sa vie, générant en lui une vraie liberté intérieure. La thèse chute en dépeignant le profil spirituel de Mgr MUNZIHIRWA, affirmant que sa spiritualité se fonde sur la prière et l’Eucharistie, la dévotion mariale, l’engagement pour la paix et la justice, la pauvreté évangélique, la croix du Christ, le discernement spirituel, la liberté intérieure, l’inculturation et enfin le sens de l’Eglise.

    Au terme de la présentation par le récipiendaire des résultats de sa recherche, un dialogue s’est engagé avec le jury pour expliquer davantage et tirer au clair tous les hémisphères de ce travail scientifique. Après délibération, le jury a salué la rigueur et la qualité du travail accompli. Dans le respect des normes de la Grégorienne, le jury n’a pas immédiatement rendu public son verdict ; il appartient aux services du secrétariat de l’Université de le communiquer au récipiendaire par les voies ordinaires. Le père KYUNGU recevra donc le titre de docteur après la publication partielle ou totale de sa thèse. Profitiat !

    Pour célébrer la joie de cet évènement, les Jésuites présents à la cérémonie ainsi que d’autres invités se sont retrouvés dans la communauté du Gesù où un verre d’amitié a été partagé.

    En outre, pour joindre l’utile à l’agréable, un partage de repas a été organisé le mercredi 1er juillet 2020 dans un restaurant de la place pour célébrer avec quelques invités les trois évènements joyeux de l’ACE-Rome : thèse, ordinations presbytérale et diaconale.

    C’est par ces événements heureux que s’achève l’année académique. Se pliant aux aléas du transport aérien dans les circonstances actuelles, les uns attendent de s’envoler sous d’autres cieux, alors que d’autres ont décidé de passer l’été en Italie ou en Europe. Désormais l’ACE-Rome a un nouveau coordinateur pour l’année académique 2020-2021 en la personne de Camille MUKOSO à qui nous souhaitons beaucoup de succès dans ce service.

    Jean-Paul KAMBA, SJ

    Laisser un commentaire!
  •  

    Vingtième anniversaire de l'assassinant de
    Mgr Christophe MUNZIHIRWA MWENE NGABO 
    (01/01/1926-29/10/1996) 

    Par Jean NYEMBO, sj
    Commission Foi et Promotion de la Justice

    Bien chers amis dans le Seigneur,

    Paix à vous !

    Nous célébrons aujourd'hui, 29 octobre 2016, le vingtième anniversaire de l'assassinat de notre frère, pasteur de l'Eglise de Bukavu, Mgr Christophe MUNZIHIRWA MWENE NGABO. Mzee, comme nous l'appelions respectueusement et affectueusement, est mort sur le champ de batailles, la croix à la main comme seule arme qu'il possédait.

    Laisser un commentaire! Lire la suite...
  • Saint Nicolas et Père Fouettard : qui sont-ils ?
    Et quel est leur impact sur les enfants belgo-africains ?

     

    Par Mireille-Tsheusi ROBERT
    BAMKO asbl
     

    Connaissez-vous le "Sauvage d'Ath "? Le "Diable Magnon" ? Ou les "Basoulous de Basècles" ? Vous n'avez sûrement jamais entendu parler de ces sauvages hainuyers si vous n'êtes pas originaire de cette région. Peut-être connaîtrez-vous mieux les Noirauds bruxellois ou le Zwarte Piet anversois ? Dans l'espace francophone, Zwarte Piet, littéralement Pierrot-Le-Noir, est appelé Père Fouettard, le joyeux mais répressif compagnon de Saint Nicolas. Ces figures folkloriques souvent enchaînées, parfois affublées de cornes, dansant, chantant et vociférant à l'encontre des badauds lors du carnaval de la "Ducasse", de la fête de Saint Nicolas ou lors de la procession des Noirauds ont toutes un point commun : le maquillage en noir du visage ou le "blackface".

    Laisser un commentaire! Lire la suite...
  • CPI. Les doutes du procès BEMBA
    Y a-t-il vraiment eu crimes contre l’humanité à Bangui 
    en 2002 et 2003 ?

    Par WINA LOKONDO
    Historien, journaliste indépendant

     Le 24 mai 2008, Jean-Pierre BEMBA, sénateur et ancien Vice-président de la RD Congo de 2003 à 2006, est arrêté en début de soirée dans sa résidence de Rhode-Saint-Genèse, un quartier périphérique de Bruxelles, en exécution du mandat d’arrêt international lancé contre lui par le procureur près la Cour Pénale Internationale. Il sera transféré, après neuf jours de détention dans la capitale belge, à la prison de la CPI de Scheveningen, un faubourg de La Haye. Il y est, à ce jour.

    Laisser un commentaire! Lire la suite...
  • Analyse des enjeux de l’appartenance multiple de la RD Congo
    aux organisations internationales africaines

     

    Par       Adolphe AMANI BYENDA[1]
    Germain NGOIE TSHIBAMBE[2]

     

    Résumé : Depuis la fin de la première et de la deuxième guerre mondiale, les organisations internationales jouent  un rôle très important dans les différents secteurs de la vie à cause de leur efficacité de réponse rapide aux problèmes urgents des États. À cet égard, il s’avère, sur base de nos résultats, que l’appartenance des États à plusieurs organisations notamment sous-régionales, régionales ou intercontinentales constitue un avantage  tant sur le plan politique, économique que sécuritaire. Le présent article se fixe comme objectif, l’analyse des enjeux de l’appartenance multiple de la RD Congo aux organisations internationales africaines. À partir de cette recherche, nous comprenons que les facteurs géographique, historique, sécuritaire, économique, politique et culturel,… sont autant d'éléments qui justifient l’appartenance multiple de la RD Congo aux organisations internationales africaines.  

    Laisser un commentaire! Lire la suite...
  • MENDE, KAMBILA et les sanctions impériales

     

    Par MBELU BABANYA KABUDI

    Les sanctions prises par les USA et l'UE à l'endroit de certains membres de ''la kabilie'' ont suscité quelques réactions en son sein. L'ex-porte-parole du gouvernement démissionnaire  de MATATA PONYO, Lambert MENDE, fort de ses études de droit, les a sévèrement critiquées ce lundi 12 décembre 2016. Voici ce qu'il dit :

    Laisser un commentaire! Lire la suite...
  •  

    Cosmos EGLO, Du sang sur le miroir. Paris, L'Harmattan, 2012. 200 pages.

    Par Eddy VAN SEVENANT

    Ames sensibles s'abstenir ! De la première à la dernière page, c'est un déferlement de violences et des bains de sang toujours renouvelés que l'auteur nous propose ici afin d'illustrer la situation déplorable de certains pays africains post-coloniaux, livrés à toutes les turpitudes de leurs "élites", sanguinaires à souhait et soutenues à bout de bras par des puissances extérieures (dans le cas présent la France et les USA) qui y trouvent l'opportunité de garder la main sur le pays tout en n'y étant plus officiellement présentes.

    8 comments Lire la suite...
  •  

    Par Modeste WASSO

    Griet BROSENS, Du Congo à l’Yser. 32 soldats congolais dans l’armée belge durant la Première Guerre mondiale. Traduit du néerlandais (Belgique) par Charles FRANKEN. Waterloo, éditions Luc Pire (www.editionslucpire.be), 2016. 271 pages. 24,90 €

    Voici un livre qui ouvre une page de l’histoire commune à la Belgique et au Congo des années  1914-1918. "Du Congo à l’Yser"  relate  l’histoire, longtemps occultée, des Congolais arrivés en Belgique, à la fin du 19ème siècle (les premières arrivées datent de 1885) en tant que militaires et qui ont combattu sous le drapeau belge pendant la première guerre mondiale, 1914-1918.

    Laisser un commentaire! Lire la suite...
  • Par Eddy VAN SEVENANT

    Collectif, État des résistances dans le Sud : Afrique. Alternatives Sud (Revue trimestrielle). Volume 23-2016/4. Centre Tricontinental  (Louvain-la-Neuve) et Éditions Syllepse (Paris) – 215 pages. 13 €

    Cet ouvrage fait partie d'une série qui fait le point régulièrement sur les oppositions politiques, féministes, paysannes, etc. aux régimes en place dans différents pays du Sud, principalement d'ailleurs sur le continent africain.

    Laisser un commentaire! Lire la suite...
  • Groupes armés et problématique de développement
    du territoire de Fizi (RD Congo)


    par BAWILI LUKELE Tango
    département des Sciences Politiques et Administratives 
    Université Officielle de Bukavu
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    Résumé : Par leurs actions, les groupes armés ont influé et influent négativement sur le développement de ce territoire ; ils y créent une instabilité permanente depuis de longues années. Cette instabilité entraîne des conséquences désastreuses notamment sur les plans politique, administratif, sécuritaire, économique, etc. Cet état des choses empêche les pouvoirs publics et les populations locales d'exploiter les multiples potentialités naturelles en vue de booster son développement. Ceci explique dans une certaine mesure le sous-développement de ce territoire. De ce fait, il importe que l’État se réveille, rétablisse la paix et suscite le développement de ce territoire en impliquant les populations locales.

    Introduction    

    Depuis plus d’une décennie, l’est de la RD Congo est en proie à une instabilité sécuritaire dont les causes sont à la fois internes et externes. L’ampleur et les effets de cette situation sont différemment vécus d’une province à une autre. Au Sud-Kivu, l’émergence et la résurgence des groupes armés entraînent une instabilité sécuritaire qui, par conséquent, étouffe les actions du développement. 

    1 comment Lire la suite...

L'autonomiedans l’approvisionnement en eau potable
Une technique de filtration efficace et accessible aux petites communautés

 

Résumé

L'affirmation selon laquelle "L’eau ne tue pas" s'est avérée définitivement fausse! Eh oui l’eau tue bel et bien ! La contamination anthropique, par exemple par des pesticides, fait de l’approvisionnement en eau potable un problème crucial pour les pays en développement. En raison des insuffisances (et parfois de l'absence) de la réglementation et du manque de contrôle, on assiste encore dans ces pays à une utilisation intensive de produits agrochimiques, interdits en Occident pour certains. Pour approvisionner les petites communautés en eau potable, des technologies simples, robustes et moins coûteuses doivent être mises sur pied. Par ailleurs, il est primordial que ces technologies utilisent des matériaux locaux ou moins chers et qu'elles soient maîtrisées par la main-d'œuvre locale. La présente communication présente le concept de la technologie de filtration sur des lits à base du fer métallique (Fe0).

Les filtres à Fe0 offrent aux communautés villageoises une perspective d'accéder à une autonomie réelle dans l’approvisionnement en eau potable. Cette autonomie, garante du bien-être, représente le socle de tout développement durable.

Introduction

L'utilisation généralisée et intensive des produits agrochimiques représente un danger pour la santé humaine et pour l'environnement. La contamination de l’environnement terrestre est une préoccupation croissante dans le monde entier, comme le témoignent les différents sommets internationaux depuis Rio (1992). Dans plusieurs pays du monde, des études scientifiques ont détecté des pesticides et leurs produits de dégradation dans l’organisme des êtres humains, en particulier chez les enfants, les femmes en âge de procréer, et même dans le lait maternel. Cette situation est exacerbée dans les pays en développement où les sociétés agrochimiques trouvent encore un marché non contrôlé pour des produits jugés dangereux pour la santé humaine et interdits dans les pays développés.

Les produits agrochimiques présentent une gamme de toxicité très variée. Certains d’entre eux sont cancérogènes, d’autres sont neurotoxiques, d’autres sont des inhibiteurs de la cholinestérase, d’autres encore sont des perturbateurs endocriniens ou toxiques pour la reproduction. De manière générale, les produits agrochimiques pris ici comme représentants de la contamination chimique sont à l'origine de maladies chroniques plus ou moins graves.

À côté de la contamination chimique, la contamination microbienne est une autre cause de maladie en ville et dans les communautés villageoises. La contamination microbienne est à l’origine des maladies dites hydriques dont le choléra et la typhoïde sont deux exemples classiques. Les maladies hydriques sont à l'origine des plus forts taux de mortalité dans les pays en voie de développement.

La question qui se pose est celle de savoir pourquoi ces maladies continuent à faire tant de ravages. La raison la plus plausible semble être "la pauvreté". Ainsi par exemple, ce n’est qu’en construisant des hôpitaux, des centres de traitement des eaux et en éduquant la population que l'on pourra endiguer ces maladies.

Sortir du cercle vicieux

Un argument "satisfaisant" qui explique la situation alarmante des communautés villageoises en Afrique est la pauvreté. Ainsi : (1) l'aide internationale serait insuffisante et inefficace pour réaliser les investissements nécessaires ; (2) les populations concernées ne disposeraient pas d'installations sanitaires ; (3) le climat équatorial et/ou la région tropicale garantissent la pérennité des maladies hydriques. Ainsi, le Sud pauvre n’aura la vie sauve que quand le Nord riche l’aidera avec plus de volonté que par le passé. Il faut bien quitter cette logique !

Sortir de l'impasse

Complémentairement au paradigme courant consistant à "aider les gens à s'aider eux-mêmes", cet article décrit un procédé qui appartient à la catégorie "Do-It-Yourself" ("réalise-le toi-même") pour le traitement de l'eau et qui a le mérite d'être applicable dans toutes les petites communautés. Le procédé utilise le fer métallique (Fe0) et d’autres matériaux facilement accessibles, disponibles en grande quantité et peu coûteux, pour éliminer efficacement les contaminations biologique et chimique de toute source d’eau. Ce système offre à toute communauté une autonomie dans le secteur vital de l'approvisionnement en eau potable.

Filtration sur fer zéro (Fe0)

La filtration sur Fe0 a été développée pour le traitement des eaux souterraines dans les tranchées connues sous le nom de "barrières perméables réactives". Cette technologie a démontré sa capacité à traiter des eaux souterraines polluées par plusieurs classes de contaminations biologique et chimique. Actuellement, près de 200 barrières perméables réactives sont installées à travers le monde. Ces barrières fonctionnent en majorité de manière très satisfaisante, en partie, depuis plus de 15 ans.

Pour construire des systèmes filtrants d’efficacités similaires dans les conditions atmosphériques, il faut artificiellement créer les conditions semblables à celles du sous-sol. En particulier, il faut réduire la concentration de l’oxygène dissoute d’environ 8 mg/l à des valeurs inférieures à 2 mg/l. Ensuite, il faut créer l’obscurité. Créer de l’obscurité est sans doute la condition la plus facile à remplir, il suffit de bien choisir le contenant du filtre. Au cas où celui-ci serait transparent, le couvrir avec une feuille d'aluminium sera une solution adéquate. Pour ce qui est de créer un milieu pauvre en oxygène, des solutions intelligentes peuvent être trouvées ; une d’elles consiste à monter le fil de Fe0 après un filtre biosable. Dans les filtres biosables, l’oxygène est utilisé dans le film biologique (Anglais : biofilm) de sorte que la solution sortant du filtre ne contient presque pas d’oxygène.

La présentation ci-dessus suggère qu’un filtre à Fe0 situé en aval d’un filtre biosable remplisse les conditions pour fonctionner comme une barrière perméable réactive (souterraine). Ce pré-requis est d’autant plus valable que les filtres à Fe0 testés dans les conditions atmosphériques pour l’élimination de l’arsenic en Asie du Sud-Est (Bangladesh, Népal) ont été prouvés très efficaces mais pas durables. La courte durée de vie observée est due à l’abondance de l’oxygène qui engendre la formation des oxydes de fer (III) (Fe2O3, FeOOH, Fe(OH)3) dont le volume est 4,3 à 6,4 fois plus large que celui du fer dans le réseau cristallin (Fe0). En d’autres termes, les filtres à Fe0 utilisés dans les conditions atmosphériques étaient mal dimensionnés.

L’expansion volumétrique du fer pendant le processus de corrosion exige que la proportion de Fe0 dans le lit filtrant soit réduite au maximum. Il est impératif qu’une partie des particules de fer soit remplacée par des particules d’un matériau non expansif (gravier, sable). Dans le cas idéal, ce matériau non expansif doit être poreux (roches volcaniques). Des calculs théoriques ont montré que la proportion volumétrique idéale du Fe0 est d'environ 25 %. Ce taux de fer correspond à un système qui se colmate juste à l’exhaustion du fer. Comme il est difficile d’atteindre ce seuil dans les conditions de terrain, il est conseillé que les proportions supérieures soient testées dans un premier temps, par exemple 40 %. La prépondérance de sable dans le filtre fait qu’un filtre viable à base de fer est à proprement parler, un filtre à sable modifié au Fe0.

 

Filtres à sable modifié au Fe0

La présentation ci-dessus a démontré que les filtres proposés représentent une amélioration du filtre biosable dont l’efficacité à améliorer la qualité de l’eau est connue depuis le 19ème siècle. Les filtres à sable ont efficacement aidé à combattre le choléra dans les villes de Hambourg et Altona en 1892 et 1893. Il n’y a pas de raison que ces systèmes n’éloignent pas le choléra de l’Afrique au 21ème siècle. Bien plus, le traitement de l’eau de la ville de Berlin, la capitale politique de l’Allemagne Fédérale, est essentiellement basée sur la filtration sur sable. Ce qui signifie que ces systèmes filtrants sont encore d’actualité en Occident ; il n’y a donc aucun obstacle à les introduire de manière systématique en Afrique. Bien plus, ces systèmes biosables sont améliorés par un lit à Fe0. Dans les lits à Fe0 bien dimensionnés, l’élimination de la contamination microbienne excédant le filtre biosable et l’élimination de la contamination chimique sont garanties.

Par ailleurs, en fonction de la nature de la contamination, un lit de charbon actif peut être joint en amont et/ou en aval pour éliminer des polluants qui auraient une faible affinité tant pour le sable que pour les oxydes de fer (du lit Fe0). En effet, l'Organisation Mondiale de la Santé recommande la filtration sur charbon actif comme la meilleure technologie disponible pour le contrôle de nombreux produits chimiques organiques synthétiques dans l'eau potable. Les charbons actifs commerciaux sont chers mais des techniques de leur synthèse à petites échelles sont disponibles. En plus du charbon actif, d’autres matières organiques (végétales) et minérales peuvent être incorporées dans le système filtrant en vue d’en améliorer l’efficacité à produire de l’eau potable.

Conclusion

Cet article a présenté un système facile à réaliser pour éliminer efficacement les contaminations biologique et chimique de l'eau. Le système est simple, efficace et robuste. Il est construit à l'aide du génie local. Le fer métallique qui est le cœur de ce système a été fabriqué en Afrique noire longtemps avant l’arrivée du premier esclavagiste arabe, longtemps avant l’arrivée du premier esclavagiste/explorateur européen. Les forgerons africains ont modifié le "fer industriel" à la demande de l’administration coloniale depuis les premières années de l’implantation européenne. Le génie africain est capable de refondre le fer à béton (par exemple) dans les "hauts-fourneaux artisanaux" pour produire de la limaille de fer à utiliser dans les filtres à eau à l’échelle domestique ou à l’échelle du village.

L'éducation et le souci de rendre les populations locales autonomes ont été la motivation pour la conception du système de traitement d'eau présenté dans cette communication. Il n’y a pas de doute que ce système efficace, simple et élégant dans la conception, peu coûteux dans sa réalisation, permettra bientôt aux communautés rurales de s’approprier le secteur vital de l'eau potable. Pour reprendre KOFFI ANNAN, "nous ne vaincrons ni le SIDA, ni la tuberculose, ni le paludisme, ni toute autre maladie infectieuse qui frappe les pays en développement, avant d'avoir gagné la bataille pour l'eau potable, l'assainissement et les soins de santé de base". La filtration sur lit à Fe0 est naturellement applicable et est d’ailleurs appliquée à l'assainissement à petite échelle.

CHICGOUA NOUBACTEP

Angewandte Geologie, Universität Göttingen, Goldschmidtstraße 3, D - 37077 Göttingen, Germany

Kultur und Nachhaltige Entwicklung CDD e.V., Postfach 1502, D - 37005 Göttingen, Germany

Comité Afro-européen - Avenue Léopold II, 41 - 5000 Namur, Belgium

e-mail: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ; Tel. +49 551 39 3191, Fax: +49 551 399379

 

Remerciements


ROUKIATOU Maas (Bruxelles / Belgique) et Emmanuel CHIMI (Douala / Cameroun) sont remerciés pour les fructueuses discussions qui ont amélioré la qualité de ce manuscrit.

 

Bibliographie

 

KEARNS J., FLANAGAN J. (2007) : Self-reliance in water treatment : Providing safe drinking water to communities using charcoal filtration to remove pesticides. Proceedings of the Third International Conference on Gross National Happiness, Bangkok, Thailand, November 2007.

NOUBACTEP C. (2013): Metallic iron for water treatment : A critical review. Clean - Soil, Air, Water 41 (7), 702–710.

NOUBACTEP C. (2014): Affordable safe drinking water for victims of natural disasters. In KÄTSCH C., and MELICZEK H. (Eds) “Natural Disasters and Sustainable Development”, Proceedings of the International Seminar held in Göttingen, Germany 17-19 April 2013, Cuvillier Verlag, Göttingen; ISBN-13: 9783954046683, pp. 57–75.

NOUBACTEP C., TEMGOUA E., RAHMAN M.A. (2012) : Designing iron-amended biosand filters for decentralized safe drinking water provision. Clean: Soil, Air, Water 40 (8), 798–807.

URFER D., FORTIER S.P. (2012) : Traitement décentralisé de l’eau potable – kls®filter. ARPEA 252 (avril 2012) 6–13.

 

 

Evaluer cet article
(1 Vote)
Lu 12667 fois

1 comment

  • Comment Link Mike Tuesday, 03 June 2014 09:31 posted by Mike

    Bon article et merci pour l'auteur pour ce partage.

    Mikka

    Report

Laisser un commentaire

Assurez-vous que vous entrez les informations obligatoires (*) l'endroit indique. Code HTML n'est pas autorise.

Bonne Visite

 

L'Africain

Rue L. Bernus 7

6000 Charleroi

+32 71 313 186

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

NEWSLETTER

Bonjour, Veuillez entrer vos données pour vous inscrire à la newsletter.
captcha 
Merci pour votre inscription.