Report comment

clsapin@italymail.com


J'adore cet article, mais en partie seulement. Car s'il est vrai qu'à travers Du sang sur le miroir (j'ai lu ce beau livre!) l'auteur dénonce la main-mise des grandes puissances sur les pays africains qu'elles continuent à coloniser à distance, il n'est pas moins vrai que l'auteur ait passé sous silence l'inhabilité des pays africains à tout mettre en œuvre pour se suffire eux-mêmes, d’où leur dépendance vis-à-vis des puissances occidentales. Et comme les gouvernements ne sont pas des Pères Noël, c'est normal qu'ils tirent profit de cette situation puisque, eux aussi...ont des bouches à nourrir!

Pire encore, parfois ce sont les dirigeants africains eux-mêmes qui font montre de clientélisme, en accordant aux occidentaux des faveurs exceptionnelles, en échange de leur soutien politique. C'est ainsi que des chefs d’État africains vont jusqu'à financer des partis politiques au pouvoir en Europe, ou graisser les pattes à d'éminentes figures politiques en Europe qui, à leur tour, ferment les yeux sur la tyrannie, les tueries, les détournements de fonds publics, etc.

Tenez! Dans le livre, le général Télou va jusqu'à proposer de faire don d'un gisement de pétrole au Japon, tout juste en échange d'une fille à peine pubère... Kodjo se montre preneur pour mener une série de farces devant provoquer la rupture entre le Togo et la France, tout juste pour s'assurer du soutien des États-Unis d'Amérique...

Après tout, Du sang sur le miroir est un récit dynamique, passionnant, plein de rebondissements et, surtout...plein de sang!
Je suis d'accord avec cet article: les âmes sensibles doivent s'abstenir de le lire!

Claude Sapin
Milan